[Recherche] Rencontre avec Franck Tirode, nouvel arrivé au Centre de recherche en Cancérologie de Lyon.

Franck Tirode, chercheur spécialiste des sarcomes, a rejoint il y a quelques mois les laboratoires du Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon situé au Centre Léon Bérard. Découvrez son parcours en 3 questions.

Quel a été votre parcours avant d’intégrer le CLB ?

Biochimiste de formation, j’ai suivi un cursus universitaire classique en biochimie. J’ai fait mes études à l’université Louis Pasteur Strasbourg 1 puis j’ai poursuivi mon parcours à l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC) d'Illkirch au sein de l’équipe de Jean-Marc Egly qui travaille sur l’expression et la réparation du génome. Après la soutenance de ma thèse en 2000, j’ai rejoint l’Institut Curie et l’équipe d’Olivier Delattre en tant que chercheur post-doctorant et j’y ai découvert la recherche translationnelle. J’ai obtenu un poste de chercheur Inserm en 2006 et je me suis intéressé, ces 16 dernières années, à de nombreux aspects biologiques associés aux sarcomes d’Ewing (prédispositions génétiques, mutations, microenvironnement osseux, etc.).

Pourquoi avez-vous choisi de travailler au CLB ?

Ma venue au CLB et au CRCL s’inscrit dans la continuité de mon travail mené à Curie avec Olivier Delattre sur les sarcomes pédiatriques. Au fil de mes recherches, je me suis intéressé aux sarcomes inclassés, des sarcomes très rares. Le Centre Léon Bérard, centre de référence labellisé INCa pour les sarcomes, dispose d’un recrutement important de sarcomes adultes, grâce à Jean Yves Blay et son équipe. Par ailleurs le Centre de recherche en cancérologie de Lyon a une renommée internationale au plan de la recherche fondamentale. Cette proximité avec les patients atteints de sarcomes et la qualité de la recherche menée au CRCL ont été décisifs pour motiver ma venue à Lyon.

Quel est votre projet au CLB ?

Parallèlement aux études sur les sarcomes pédiatriques, j’élargirai mon domaine de recherche avec un focus complémentaire sur les tumeurs adultes. Mes recherches vont se partager en 2 grands axes, d’une part un projet translationnel et d’autre part un projet en recherche fondamentale. Pour le volet translationnel, je vais m’intéresser aux outils d’aide au diagnostic des sarcomes inclassés afin d’aider les cliniciens à mieux les identifier et à mieux les classer. Dans ce cadre, j’étudierai aussi la biologie de ces sarcomes pour trouver des pistes thérapeutiques, en mettant en évidence des événements récurrents dans ces sarcomes. Dans le domaine de la recherche fondamentale, je vais travailler au sein de l’équipe « Plasticité de la cellule cancéreuse » dirigée par Alain Puisieux. Plus particulièrement, je souhaite m’intéresser à certaines tumeurs rares qui présentent une mutation des facteurs de remodelage de la chromatine. Je souhaite associer des analyses biochimiques aux analyses génomiques pour mieux comprendre la composition de ces complexes et également réaliser des études chez l’animal, pour étudier comment ces modifications agissent sur la biologie des tumeurs.

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
cliquez-ici
eskisehir escort balikesir escort