Le concept Snoezelen en salle d'attente de chirurgie : on vous en dit plus

La salle d'attente de chirurgie ambulatoire ne vous est pas inconnue : c'est notamment dans ce lieu qu'il est possible de se détendre avant son opération chirurgicale à l'aide du programme de réalité virtuelle. Mais pas seulement ! Cette salle d'attente a ainsi été spécialement aménagée pour répondre au concept "Snoezelen", une méthode hollandaise théorisée dans les années 70, visant à abaisser les niveaux d'anxiété et de stress, avec l'utilisation de tous les sens du patient.

"Ce concept, c'est une exploration sensorielle multiple, autour de la vue, de l'ouïe et de l'odorat" nous explique Christine Laurent, infirmière, cadre de santé du secteur chirurgie du Centre Léon Bérard.

Un projet qui a démarré tout naturellement lorsqu'un nouveau lieu d'attente pour les patients a du être pensé lors des travaux du service de chirurgie ambulatoire, en 2015. "Nous étions en train de réfléchir à ce que nous pourrions proposer à nos patients, quand j'ai rencontré une aide-soignante qui m'a parlé de ce concept Snoezelen, qu'elle avait déjà utilisé avec des patients âgés. Et je me suis dit : pourquoi pas ! Le but était de transformer ce temps d'attente en un temps agréable pour faire abaisser le niveau de stress. Et ce concept avait du sens".

 

 

Effectivement, pour de nombreuses personnes l'ayant vue (patients et professionnels), la salle ressemble à s'y méprendre à un spa : colonnes à bulles colorées, ciel étoilé, musique relaxante en fond sonore et aromathérapie, tous les ingrédients sont là pour que les patients se détendent.

"Nous avons voulu mettre en place un projet global de détente, qui va de pair avec le projet de réalité virtuelle. C'est une salle pensée pour nos patients, dans laquelle nous souhaitons investir aussi les soignants : nombreux sont ceux qui se forment à l'hypnose ou aux massages pour mieux accompagner nos patients au quotidien. Nos équipes se sont d'ailleurs approprié spontanément le projet et nous allons mettre en place des référents au fil des mois.

Si la salle est terminée depuis l'été 2016, ce n'est que très récemment, en janvier et février 2017, que la musique relaxante et l'aromathérapie sont venues compléter le projet, tandis que le casque de réalité virtuelle, fonctionnant sur le principe de l'auto-hypnose, s'inscrit totalement dans le projet depuis plusieurs mois.

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
eskisehir escort balikesir escort