[Evénement] Des champions du monde au grand cœur. 

Les Pockemon Crew affichent leur soutien au Centre Léon Bérard.

Riyad Fghani fait partie du comité restreint des membres fondateurs de la célèbre compagnie de hip-hop, les Pockemon Crew. Après une première victoire en battle, les succès se sont enchainés pour ces jeunes talents lyonnais. Une ascension fulgurante qui les a conduits au sommet, décrochant les plus hautes récompenses : triple champion de France, triple champion d’Europe et triple champion du monde ! Aujourd’hui directeur artistique de la compagnie de danse hip-hop la plus titrée au monde, Riyad Fghani et ses danseurs affichent leur soutien à la lutte contre le cancer à l’occasion de deux représentations à la Bourse du Travail à Lyon les 29 et 30 septembre. 

Les Pockemon Crew sont incontournables sur la scène internationale depuis bientôt 20 ans. Parlez-nous de ce succès.

Tout a commencé sur le parvis de l’Opéra de Lyon à la fin des années 90. Nous étions quelques danseurs à s’essayer à notre passion, la danse. Fortement influencés par l’univers des mangas, nous nous sommes démarqués des autres compagnies en choisissant le nom du célèbre dessin animé de l’époque, Pokemon. Notre succès a été quasiment immédiat puisque nous avons été titrés pour la première fois champion de France et champion du monde la même année, c’était en 2003. 

Comment décririez-vous le style Pockemon Crew ?
Je dirais que le hip-hop lyonnais est très particulier. C’est une danse énergique, acrobatique, qui ne se prend pas au sérieux. La compagnie compte au total une trentaine de danseurs, tous lyonnais, et regroupant plusieurs générations. Au-delà des battles qui représentent bien l’univers hip-hop, nous avons nos propres créations et nous nous représentons dans le monde entier. Nous sommes d’ailleurs la seule compagnie de hip-hop au monde à concevoir et proposer nos propres créations. On peut dire sans prétention que notre parcours est unique.

A chacun de vos déplacements, vous menez des actions solidaires. En quoi est-ce important pour vous ?
La solidarité est dans l’ADN de notre compagnie. A chacun de nos déplacements, nous allons à la rencontre des acteurs locaux, qu’ils soient impliqués dans le domaine de la danse ou travailleurs sociaux sur le terrain. Nous aimons les rencontres, partager notre passion et aider les jeunes en difficultés. Nous sommes par exemple intervenus auprès d’orphelins au Cambodge, de jeunes déscolarisés au Maroc ou auprès de jeunes filles et garçons en Afghanistan au travers d’ateliers de danse. Nos voyages s’inscrivent toujours dans une démarche solidaire. Nous avons réussi et nous voulons rendre cette chance, faire en sorte que notre succès profite à ceux qui ont eu moins de chance dans la vie.
Chez nous à Lyon, nous rendons visite depuis plusieurs années aux enfants suivis et hospitalisés au Centre Léon Bérard au sein de l’IHOPe. Avec ces interventions, nous souhaitons leur offrir une parenthèse dans les traitements. Ce soutien de l’ombre est très important pour nous, et nous ne le médiatisons jamais. 


Une partie des recettes des spectacles du 29 et 30 septembre sera reversée à la recherche sur le cancer menée au Centre Léon Bérard. Expliquez-nous cet engagement à nos côtés ?
En fait, ça va de soi ! Au cours de nos différentes venues au CLB, j’ai pu constater l’ampleur du travail réalisé. C’est naturel pour moi de soutenir le Centre Léon Bérard et le travail de ses équipes. De plus, nous sommes très attachés à la ville qui nous a vus naître et nous revendiquons haut et fort notre appartenance lyonnaise. Je veux rendre à ma ville et aux acteurs d’intérêt général incontournables comme le Centre Léon Bérard ce qu’ils nous donnent à tous. C’est une volonté pour moi que d’être solidaire de causes qui nous touchent tous comme le cancer et de profiter de notre succès pour leur donner un coup de projecteur. 
La recherche contre le cancer demande des investissements importants et constants si l’on veut prendre le cancer de vitesse et accélérer les découvertes. C’est tout l’enjeu et notre volonté que de relayer auprès du plus grand nombre le travail fournit au quotidien par les médecins et chercheurs du Centre Léon Bérard. Si à notre échelle, on peut donner de notre temps et faire que notre passion soit utile à la recherche, on fera notre maximum !

Les Pockemon Crew seront à la Bourse du Travail à Lyon vendredi 29 et samedi 30 septembre prochain à 20h30 pour présenter leur spectacle « Pockemon Crew & Friends ».

Billeterie sur www.digitick.com et www.fnacspectacles.com

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
eskisehir escort balikesir escort