[Témoignage] Un tour de France contre le cancer.


En 2017, diplôme en transports et logistique en poche, Kévin s’est lancé un défi ambitieux : faire le tour de France à vélo et en solitaire. Ce jeune sportif de 26 ans, originaire de Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire, aurait pu s’arrêter là mais il a souhaité transformer ce challenge personnel en défi solidaire au profit de la recherche sur le cancer au Centre Léon Bérard. 

Comment est né ce projet ?
J’ai été touché personnellement par le cancer avec le décès de mon grand-père en avril 2017. En préparant mon tour de France, j’ai vite eu l’idée de faire de ce projet personnel un projet au profit du CLB. Je voulais vraiment aider la recherche sur le cancer et apporter mon soutien aux patients. C’était l’occasion de faire une bonne action, utile aux autres. C’était important de le faire pour le CLB qui est proche de chez moi et qui est un acteur reconnu dans le domaine de la recherche. Et puis à travers ce défi, j’ai aussi pu rendre hommage à mon grand-père décédé.

Racontez-nous votre tour de France à vélo.
J’ai préparé mon itinéraire, étape par étage, pendant près de 3 mois. En parallèle, je me suis entrainé tous les jours en courant ou à vélo et le 31 août, je me suis lancé avec mon vélo et ma remorque de 45 kilos ! Je tenais un journal de bord quotidien sur Facebook pour garder le contact avec mes proches. J’ai bouclé mon tour de France en 36 jours, avec au compteur 4 091 kilomètres parcourus et 30 128m de dénivelé positif. 

Comment avez-vous fait connaître votre initiative ?
J’en ai parlé tous les jours et à presque toutes les personnes que j’ai rencontrées en chemin ! J’avais même prévu des petites cartes de visite que je distribuais pour les inciter à me soutenir et à faire un don sur ma page de collecte de dons en ligne. Les gens ont été très réceptifs et cela faisait chaud au cœur. Ce tour de France à vélo, au-delà du défi sportif, est aussi une très belle aventure humaine. Chaque soir, je m’arrêtais dans un camping pour me reposer, et comme je suis quelqu’un de très sociable, j’ai fait de très belles rencontres, avec des retraités notamment. 

36 jours en solitaire, cela n’a pas toujours dû être facile, vous est-il arrivé de douter ?
Jamais ! Je n’ai jamais pensé à abandonner ! Et pourtant, de Berck à Nantes, j’ai connu 13 jours de pluie continue. Mais il m’était inconcevable de tout arrêter, à la fois parce que je suis un compétiteur dans l’âme mais aussi parce que j’avais derrière moi de nombreuses personnes qui croyaient en moi. Certaines des rencontres que j’ai pu faire au fil de mes étapes m’ont également beaucoup touché. Des personnes confrontées à la maladie voire au décès d’un proche, parfois très jeune, et qui étaient elles-mêmes émues par mon initiative. Tout cela m’a conforté dans l’idée que ce que j’étais en train de faire était utile, ça me remotivait chaque jour.

Cette aventure humaine et sportive a permis à Kévin de collecter près de 2 000 € pour la recherche sur le cancer. Près de 45 personnes ont suivi son aventure et soutenu son initiative. Aujourd’hui, Kévin se prépare pour plusieurs trails et compte bien continuer à porter les couleurs du Centre Léon Bérard. Merci et bravo à lui !

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
cliquez-ici
eskisehir escort balikesir escort