Parole d’expert : Rencontre avec le Dr Anne Cattey-Javouhey à propos du cancer colorectal

À l’occasion de Mars Bleu, nous avons posé 3 questions au Dr Anne Cattey-Javouhey, gastro entérologue et cancérologue au Centre Léon Bérard au sujet du cancer colorectal, de sa prévention et de son dépistage.

 

Quels sont les symptômes à surveiller pour prévenir un cancer colorectal?

Les symptômes qui doivent amener à consulter sont la présence de sang dans les selles, les modifications récentes du transit et l’apparition de douleurs abdominales non expliquées.

Pouvez-vous nous donner quelques conseils de prévention à appliquer au quotidien  pour réduire le risque de cancer colorectal ?

Pour réduire le risque de cancer colorectal, il est conseillé :

• d’arrêter de fumer et limiter la consommation de boissons alcoolisées,

• de limiter la consommation de viande rouge, de charcuteries, de produits marinés et frits et d’augmenter les légumes verts et les laitages,

• d’augmenter l’activité physique et maintenir son poids dans les limites de la normale.

La prévention secondaire, elle, repose :

• sur la réalisation, dans la population à risque moyen (pas d’antécédents familiaux, pas de symptômes, ni de prédisposition génétique) du test de dépistage dès l’âge de 50 ans, tous les 2 ans,

• et sur la réalisation de coloscopies régulières dans la population à risque élevé : antécédents personnels ou familiaux de maladies colorectales (polype, cancer, maladies inflammatoires digestives) et à risque très élevé (maladies héréditaires du côlon).

 

Le dépistage organisé est généralisé à l’ensemble  du territoire depuis 2008. Pouvez-vous nous expliquer en quoi il consiste ?

À partir de 50 ans, chacun va recevoir une invitation pour aller chercher le test de dépistage chez son médecin traitant. Celui-ci vérifiera préalablement qu’il n’y a pas lieu de préconiser une coloscopie pour commencer. Il s’agit d’un test simple et rapide, avec un seul prélèvement de selles, plus fiable, pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie qui détecte la présence ou non de sang dans les selles. Il est positif dans 4 % des cas et conduit alors à la réalisation d’une coloscopie.

 

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
cliquez-ici
eskisehir escort balikesir escort