[Témoignage] La Transjurassienne au profit de la recherche sur le cancer

Emmanuelle C. est auxiliaire de puériculture dans le Jura. Après le décès de son mari en mai 2015 des suites d’un cancer, cette maman de 3 enfants passionnée de grands espaces, de neige et de ski a décidé de participer pour la 5ème fois à la Transjurasienne le 14 février prochain, course de ski de fond de 68km dans le Jura. En plus de son défi personnel, Emmanuelle a souhaité collecter des fonds pour la recherche sur le cancer au Centre Léon Bérard et témoigne.

« Suite au décès de mon mari je voulais faire quelque chose de grand. Mon mari Nicolas aurait aimé faire la Transjurassienne, c’était un projet pour lui. Alors j’ai décidé de la refaire en son hommage, en mémoire de sa bataille contre la maladie, lui qui s’est tellement battu. L'idée d’associer ce défi au Centre Léon Bérard pour en faire profiter la recherche m’a parue une évidence.

D’abord parce que mon mari a été soigné au Centre Léon Bérard et que nous y avons été bien reçus. Ensuite parce que les chercheurs ont encore beaucoup de travail à accomplir pour combattre cette maladie qui touche aujourd’hui quasiment chaque famille et son entourage. Enfin parce que Léon Bérard est natif du Jura, d’où nous sommes originaires. Pour toutes ces raisons, ce projet me semblait évident et il nous ressemble. J’en ai parlé autour de moi, à sa  famille et nos amis, tous m’ont soutenue dans cette initiative. Mes 3 enfants sont également très présents. Le jour de la course, ils seront à mes côtés ainsi que des amis, et certains m’accompagneront sur une partie du parcours. 

Lorsque j’ai décidé de lancer ma collecte, j’ai été très surprise de voir la rapidité avec laquelle les dons sont arrivés. Je pensais collecter entre 500 et 600€ mais en moins d’une semaine j’ai atteint 3 300 € de dons ! Je ne pensais pas que les gens répondraient de la sorte ni même recevoir des dons d’anonymes ! Un véritable élan de générosité et de solidarité s’est mis en place dans notre région. La presse locale me soutient également.

De mon côté, j’ai essentiellement utilisé les réseaux sociaux pour faire connaître ma collecte à notre famille, nos amis, collègues et dans la continuité la presse. C’est toujours difficile pour moi d’en parler, il y a toujours beaucoup d’émotions. Je fais ce geste pour améliorer la qualité de vie des malades et la prise en charge de leur entourage parce que la maladie touche aussi la famille et les amis et change la vie pour toujours. 

 Mais je dois reconnaître que ce défi solidaire me fait beaucoup de bien, ainsi qu’à mes enfants et ma famille. Ce projet est bénéfique pour nous tous, il a permis de libérer la parole, d’ouvrir des portes.»


 

Pour accéder à la page de collecte de dons d'Emmanuelle :

http://www.alvarum.com/emmanuelleclement

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
eskisehir escort balikesir escort