Une philosophe au Centre Léon Bérard

Depuis l’automne 2015, une philosophe a intégré le Centre Léon Bérard.

Une philosophe ? Avec pour missions principales de travailler avec les soignants, de proposer des formations ou d’initier des projets de recherche en sciences humaines et sociales, elle s’intéresse tout particulièrement à l’éthique et à la philosophie dans l’hôpital.

Julie Henry, depuis septembre, a alors développé plusieurs missions originales, à la fois auprès des soignants, pour leur permettre d’offrir une meilleure prise en charge des patients et de leur entourage, mais aussi directement auprès des patients et de leurs proches, dans le cadre d’un programme spécifique d’accompagnement pour les patients atteints de lymphomes cérébraux.

 

Mais concrètement, comment intervient-elle ?

Elle va d’abord écouter, observer et échanger avec les soignants, en participant aux réunions de concertation disciplinaire des soins de support et travaille également au cœur des services de soins.

Elle mène ainsi actuellement des réunions de groupes de réflexion éthique participative avec des infirmiers et des aides-soignants, en lien avec l’équipe mobile de soins palliatifs. « Pouvoir échanger avec les équipes soignantes sur les questions de la maladie sur des patients jeunes par exemple, ou encore sur les séquelles ou sur l’accompagnement des proches est très important. Cela permet de resituer le cadre de leurs missions, mais aussi leurs relations interpersonnelles avec les autres soignants, les patients ainsi que les proches et les familles » nous explique Julie Henry.

Pour les patients et les proches, il va s’agir de mettre en place des groupes de paroles pour que chacun puisse exposer ses angoisses et tenter d’y apporter une réponse.

Pour elle, la philosophie permet avant tout de penser la vie et les pratiques humaines : ne serait-ce pas le quotidien de l’hôpital ?

Le Saviez-Vous ?

Dès les années 80, certaines structures hospitalières se sont dotées de comités d’éthique pour interroger leur personnel, médecins et soignants. Et si les questionnements philosophiques et éthiques ne sont pas nouveaux à l’hôpital, le recrutement d’une philosophe est lui totalement inédit.

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
eskisehir escort balikesir escort