3 nouveaux essais cliniques ouverts aux inclusions

Trois nouveaux essais cliniques, promus et coordonnés par le Centre Léon Bérard, sont depuis le mois d’avril ouverts aux inclusions. Ils s’intéressent à des pathologies différenciées, à la fois pour la prise en charge des épendymomes (tumeurs cérébrales malignes surtout présentes chez les enfants et les adolescents), mais aussi pour le traitement des métastases rachidiennes (métastases osseuses) de tumeurs solides ou encore pour le cancer de l’endomètre, cancer gynécologique le plus commun.

Ces 3 essais cliniques, ou protocoles thérapeutiques, vont permettre de faire avancer la recherche clinique, avec des objectifs spécifiques et des populations cibles différentes pour chaque étude. Découvrons ensemble ces trois essais cliniques novateurs et cliquez sur cette page pour découvrir l'ensemble des essais cliniques en cours au Centre Léon Bérard et les personnes à contacter pour plus de renseignements.

 

Etude clinique SIOP Ependymome II :
Prise en charge des épendymomes chez les enfants, adolescents et jeunes adultes

Il s’agit d’un programme de recherche clinique international pour homogénéiser les recommandations actuelles concernant le diagnostic et le traitement d’enfants, adolescents et jeunes adultes présentant un épendymome.

Les épendymomes sont parmi les tumeurs cérébrales malignes les plus fréquentes chez les enfants et adolescents. Le diagnostic, le traitement et le pronostic vital de ces tumeurs sont actuellement insuffisants. Ce programme de recherche très complet vise à améliorer les résultats obtenus chez les enfants, adolescents et jeunes adultes atteints d’un épendymome en améliorant et harmonisant l’évaluation initiale de la maladie et sa prise en charge thérapeutique.

L’essai propose d’évaluer sur 5 ans la mise en place de nouvelles stratégies diagnostiques (revues centralisées d’anatomo-pathologie et d’imagerie) mais aussi thérapeutiques (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie). L’objectif final est de proposer de nouvelles recommandations au plan mondial pour le traitement de ces patients.

Cet essai multicentrique international, promu par le CLB, est coordonné par le Dr Didier Frappaz, pédiatre oncologue, spécialiste des tumeurs cérébrales au Centre Léon Bérard.

Un minimum de 480 patients sera recruté dans le programme SIOP Ependymome II.

 

Etude clinique Kyphoplastie 01 : Traitement des métastases rachidiennes de tumeurs solides

Les métastases osseuses sont une localisation très importante en cancérologie, ceci quel que soit le type de tumeur. Elles s’accompagnent souvent de douleurs importantes ou de déficits neurologiques. Améliorer leur prise en charge pour prévenir la douleur et augmenter la survie des patients est donc un enjeu important. Le Centre Léon Bérard ouvre alors aux inclusions un essai innovant dans le domaine de la radiologie interventionnelle afin d’évaluer l’efficacité de la kyphoplastie, une technique utilisée en vertébroplastie dans le traitement local des métastases rachidiennes de tumeurs solides.

La vertébroplastie par kyphoplastie consiste à introduire dans la vertèbre à traiter un ou deux ballonnets, puis de les gonfler à forte pression afin de repousser les tissus et augmenter le volume de ciment qui sera injecté immédiatement après leur retrait.

Actuellement, deux techniques, vertébrothérapie conventionnelle et vertébrothérapie par kyphoplastie, sont utilisées en pratique courante. Mais les données disponibles sur la kyphoplastie sont encore insuffisantes tant quantitativement que qualitativement. Cette technique permettrait notamment de limiter les fuites de ciment.

L’étude de phase II multicentrique, randomisée, permettra de vérifier ces hypothèses. Elle est coordonnée par le Dr Bertrand Richioud, radiologue au Centre Léon Bérard.

L’essai inclura 60 patients (40 patients seront traités par kyphoplastie et 20 par vertébroplastie conventionnelle) et durera 2 ans.

 

Etude clinique Victoria : Cancer de l’endomètre

Le cancer de l'endomètre est le cancer gynécologique le plus commun et le quatrième cancer le plus fréquent chez les femmes européennes et nord-américaines. Environ 75% des cas de cancer de l'endomètre sont diagnostiqués à un stade précoce avec une tumeur confinée au corps utérin. Cependant, après la chirurgie primaire, 20% des patientes rechutent et ont alors une réponse limitée aux thérapies systémiques. Les traitements actuels sont rarement curatifs pour la maladie de stade avancé et/ou en phase métastatique, la médiane de survie étant environ de 12 mois.

Cet essai multicentrique, randomisé en ouvert, de phase I/II vise à évaluer la tolérance et l’activité clinique de  l’association d’un inhibiteur puissant et sélectif de mTOR (AZD2014, thérapie ciblée) avec l’anastrozole (hormonothérapie) chez des patientes atteintes de cancer de l’endomètre ER/PR+ en phase métastatique ou avancée. Promue par le Centre Léon Bérard, cette étude coordonnée par le Dr Pierre Heudel, oncologue médical du Centre Léon Bérard, vient d’ouvrir aux inclusions et concernera 72 patientes.

Cet essai est soutenu par l’Institut National du Cancer et la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer dans le cadre de la labellisation en tant que centre d’essais cliniques de phase précoce (CLIP², INCa) du Centre Léon Bérard. Plus d’informations (en anglais) en cliquant ici

 

 

Pour aller plus loin :

- Découvrez la recherche clinique au Centre Léon Bérard

- Découvrez la liste des essais cliniques

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
eskisehir escort balikesir escort