Les équipes du Centre Léon Bérard présentes à l’ASCO 2016

Une vingtaine de médecins chercheurs du Centre Léon Bérard étaient présents au congrès mondial de l’ASCO à Chicago aux Etats-Unis pour présenter les résultats de leurs recherches cliniques et translationnelles. 

Ce rendez-vous annuel de l’American Society of Clinical Oncology, qui cette année s'est déroulé du 3 au 7 juin, est un incontournable de la communauté internationale des cancérologues. Chaque année, la présence importante des médecins du CLB à l’ASCO témoigne du dynamisme de l’établissement dans le domaine de la recherche clinique au plan mondial.

L'étude MEVITEM sur le Medulloblastome 

Parmis eux, le Dr Didier Frappaz, oncologue médical spécialiste des tumeurs neurologiques de l’adulte et de l’enfant, a fait le point sur l'étude MEVITEM dont il est l’investigateur et coordonnateur. Actuellement en cours, cette étude promue par le Centre Léon Bérard de Phase I/II vise à évaluer l’association d’une thérapie ciblée et d’une chimiothérapie chez des patients adultes atteints de médulloblastomes (tumeur cérébrale cancéreuse) en rechute ou réfractaires et présentant une activation de la voie de signalisation « Sonic Hedgehog » (SHH). 

 

ACSE Vemurafenib, un programme d’accélération à l’innovation

Le Pr Jean-Yves Blay, oncologue médical et directeur général du CLB, a présenté également les premiers résultats du programme ACSE Vemurafenib (Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes) de l’Institut national du cancer (INCa) auquel les équipes du Centre Léon Bérard participent. Cet essai s’adresse aux patients atteints de cancer localement avancé inopérable ou métastatique, porteur d’une altération génomique de BRAF, cible biologique du vemurafénib, et en échec thérapeutique. Les premiers résultats, analysés au Centre Léon Bérard par le pôle biostatistique de la Direction de la recherche clinique et de l’innovation (DRCI), ont démontré la pertinence et la faisabilité de ce programme. 

La recherche clinique au CLB

Le CLB est l’un des principaux acteurs de la recherche clinique en France. En 2015, 24 % des patients suivis au centre étaient inclus dans un essai clinique, ce qui dépasse les objectifs fixés par l’Institut national du cancer (INCa). 70 personnes, chefs de projet, biostatisticiens, techniciens et attachés de recherche clinique travaillent au sein de la Direction de la recherche clinique et de l’innovation du CLB en lien avec les médecins, pharmaciens et infirmières. Plus de 200 protocoles sont actuellement ouverts aux inclusions dont 102 essais de phase précoce. 

 

(c) Getty Images

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
cliquez-ici
eskisehir escort balikesir escort